Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.

L'épargne salariale est un outil d'économie de charges sociales ainsi que de motivation et de rétention des talents de l'entreprise

Le marché de l'épargne salariale : un sous-équipement pour les petites entreprises et une absence de mise en concurrence chez les grands groupes

Ainsi, en 2014, seulement 13% des salariés des entreprises de moins de 10 salariés étaient couverts par un dispositif d'épargne salariale, contre 56% pour l'ensemble des entreprises.

De surcroit, la gestion de l'épargne salariale est concentrée autour de deux acteurs qui monopolisent 62% du marché. Un tel niveau de concentration est extrêment rare et témoigne de l'absence de concurrence !

Du fait de ce manque de concurrence, la gestion réalisée à l'intérieur des enveloppes d'épargne salariale est généralement en architecture fermée. Ainsi, cette activité tombe dans les mêmes travers que la gestion de patrimoine pour les particuliers : clientèle captive et donc absence d'incitation de performance, commissions abusives, etc …

Les gestionnaires des deux principaux acteurs proposent un très faible choix de solutions basées sur les produits de leur banque, engendrant des conflits d'intérèts et un manque de compétitivité de l'offre. Cette situation s'avère très coùteuse pour le salarié du fait des horizons longs de ces types de placements. Une sous-performance annuelle de 1% pendant 30 ans représente une épargne diminuée de plus d'un tiers à l'heure de la retraite.

L'approche du Cabinet Leduc & Associés

L'approche du Cabinet Leduc & Associés