Comité d’investissement de janvier 2020

Réservez
une consultation

Prenez rendez-vous avec Fabrice Leduc, co-fondateur et associé du cabinet.

2020, continuation de la divergence entre croissance économique et performance des marchés financiers ?

2019 a été une année d’incertitudes politique, monétaire et commerciale, dans un contexte économique d’une certaine mollesse. Les marchés financiers ont connu néanmoins une excellente année, créant un fort décalage entre leurs performances et la croissance économique.

 

L’année a notamment été marquée par une baisse de l’activité manufacturière mondiale, une exacerbation des tensions géopolitiques et commerciales, et un assouplissement retrouvé des politiques monétaires. Le tour de vis monétaire amorcé par la Fed en 2018 aura donc été de courte durée. La faiblesse du secteur manufacturier et l’incertitude géopolitique ont pesé sur la croissance, mais l’assouplissement de la politique monétaire a pris le relais sur la performance des actifs, en stimulant les valorisations sur les actions comme sur les obligations.

 

Pour les 12 prochains mois, les analystes prévoient un rebond de la croissance mondiale, qui reviendrait à sa tendance de moyen terme d’ici mi-2020. 2020 ne devrait donc pas être l’année de la récession tant annoncée voire attendue, ni aux États-Unis, ni en zone euro, ni même en Chine. Les tensions commerciales qui ont contribué aux tensions géopolitiques de cette année devraient continuer de s’apaiser, notamment du fait de l’avancement de la campagne pour l’élection présidentielle américaine de novembre 2020. Les prévisions économiques anticipent le maintien de hauts niveaux d’emploi, avec des hausses salariales cependant insuffisamment robustes pour stimuler l’inflation et conduire les banques centrales à revenir sur leurs politiques accommodantes.

 

Les taux d’intérêts sont un élément majeur pour l’allocation des capitaux, permettant notamment de rassurer les investisseurs qui ont une aversion pour le risque. La difficulté pour ces investisseurs est que l’ensemble des acteurs sont confrontés à des taux d’intérêt extrêmement bas voire négatifs, et à une inflation faible qui tarde à se réveiller malgré la maturité du cycle économique. Cette faiblesse des taux devrait se prolonger en 2020. Toutefois, un retour de l’inflation, peu anticipé, pourrait être la surprise de cette année. Nous gardons un œil sur cet indicateur déterminant dans l’ajustement de nos décisions sur le marché obligataire.

 

Dans ce contexte global, les marchés actions devraient continuer à performer de manière satisfaisante en 2020. Une difficulté sera de trouver des points d’entrées intéressants qui sont de plus en plus rares et de courte durée.

 

Au sein des marchés actions, nous conservons notre préférence pour les États-Unis mais relevons que l’attractivité de cette zone géographique commence à diminuer du fait des niveaux de valorisations élevés. Le secteur technologique, qui a transformé l’économie américaine et mondiale, a ainsi progressé de + 327% depuis 20011, contre une progression de 246% pour le S&P 5002 sur la même période.

 

1Indice Russell 1000 Equal Weight technology

2Indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses aux États-Unis

Les derniers comités d’investissements

Comité d’investissement de janvier 2020

Comité d’investissement de mars 2020

Comité d’investissement de mai 2020

Discutons de votre projet

Vous avez une question concernant votre stratégie patrimoniale ? Vous souhaitez en savoir plus sur une solution à mettre en place ?

Nos experts sont disponibles pour répondre à vos questions.

12 Rue des Poissonniers, 
92200 Neuilly-sur-Seine

 

Envoyez-nous un message

Notre équipe vous répondra dans les plus brefs délais