Comparaison du PER et des autres dispositifs pour la retraite

Lion croissance du capital

Le Plan Épargne Retraite (PER) est un dispositif de plus en plus populaire pour préparer sa retraite en France. Cependant, il existe plusieurs autres plans de capitalisation tels que l’assurance-vie et le PEA.

Dans cet article nous comparons les différentes solutions pour vous aider à choisir le meilleur dispositif. L’article reprend l’analyse et les comparaisons des outils PER, PEA et Assurance-vie pour la retraite. Nous reprenons les avantages et inconvénients de chacun.

LE PER pour la retraite ?

Le Plan Épargne Retraite (PER) est un produit d’épargne à long terme, introduit en 2019 dans le cadre de la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises).

Son objectif principal est d’harmoniser et de simplifier les divers dispositifs de retraite existants en France. Le PER vise à inciter les individus à se constituer une épargne en vue de la retraite, tout en offrant des avantages fiscaux attractifs.

Les trois catégories de PER

Le PER se décline en trois catégories distinctes, chacune adaptée à différents types d’épargnants :

Le PER individuel (PERin) :

  • Description : Ce type de PER est souscrit par les particuliers de manière volontaire. Il est accessible à tout le monde, indépendamment de leur statut professionnel.
  • Caractéristiques : Les versements sont libres et peuvent être réguliers ou ponctuels, selon les possibilités et les choix de l’épargnant.

Le PER collectif (PERcol) :

  • Description : Ce PER est proposé par les entreprises à leurs salariés. Il peut remplacer d’anciens dispositifs comme le PERCO (Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif).
  • Caractéristiques : Les versements peuvent provenir de l’épargne salariale (participation, intéressement), d’abondements de l’employeur, ou de versements volontaires des salariés.

Le PER catégoriel (PERCat) :

  • Description : Ce type de PER est réservé à certaines catégories de salariés, souvent en fonction des conventions collectives ou des accords d’entreprise.
  • Caractéristiques : Il s’adresse généralement aux cadres ou aux dirigeants, et les conditions de versement sont définies par l’accord collectif.

Les avantages du PER

Le PER présente plusieurs avantages qui le rendent attractif pour les épargnants :

La souplesse de sortie : sous forme de capital ou de rente. À la retraite, le titulaire du PER a la possibilité de choisir entre une sortie en capital (en une seule fois ou de manière fractionnée) ou en rente viagère. Cette flexibilité permet de répondre aux besoins financiers spécifiques de chacun.

La transférabilité : Facilité de transfert : Le PER est facilement transférable d’un employeur à un autre, ce qui est particulièrement avantageux pour les salariés changeant fréquemment de travail. Cela assure une continuité de l’épargne retraite sans perdre les avantages accumulés.

Les avantages fiscaux : déductions fiscales : Les versements effectués sur un PER sont déductibles du revenu imposable, dans la limite de certains plafonds. Cela permet de réduire immédiatement l’impôt sur le revenu. Toutefois, la fiscalité applicable au moment de la sortie varie en fonction du mode de sortie choisi (capital ou rente) et des conditions spécifiques de chaque type de PER.

Les inconvénients du PER :

Le principal inconvénient du PER est le blocage des fonds. En effet, l’épargne est immobilisée. Les fonds versés sur un PER sont bloqués jusqu’à la retraite (âge légal de départ à la retraite).

Toutefois, il existe certains cas de déblocage anticipé à prendre en compte.

  • Le premier permet d’augmenter la protection familiale. Il s’agit du remboursement du capital sans aucune fiscalité en cas du décès du conjoint.
  • Le deuxième est la fin de droit au chômage, qui de la même façon permet de récupérer l’ensemble du capital sans aucune fiscalité.

L’achat de la résidence principale n’est clairement pas la situation idéale en raison de la fiscalisation du capital à l’impôt sur le revenu l’année du retrait.

Ainsi, le PER est un dispositif moderne et flexible qui s’adapte aux besoins de différents profils d’épargnants. Ses avantages fiscaux et sa souplesse en font un outil précieux pour préparer sa retraite. Cependant, comme pour tout produit financier, il est essentiel de bien comprendre ses caractéristiques et ses coûts pour faire un choix éclairé. En fonction de votre situation personnelle et de vos objectifs financiers, le PER peut être un excellent complément à d’autres formes d’épargne retraite. Le choix de l’ouverture et des montants à y investir doivent être déterminés suite à un audit patrimonial.  

Le PEA (Plan d'Épargne en Actions) pour capitaliser

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) est un produit d’épargne permettant d’investir en actions tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

Bien qu’il ne soit pas conçu spécifiquement comme un plan de retraite, le PEA peut être intégré dans une stratégie de préparation à la retraite en raison de ses caractéristiques fiscales et de ses opportunités de diversification d’investissements.

Qu'est-ce que le PEA ?

Le PEA est un compte dédié à l’investissement en actions européennes. Il permet aux épargnants d’acheter et de vendre des actions, ainsi que des parts d’OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) tout en profitant d’une fiscalité avantageuse. Le PEA se décline en deux formes :

  • PEA classique : Il est accessible à toute personne majeure résidant fiscalement en France.
  • PEA-PME : Il est destiné à l’investissement dans les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

Les avantages du PEA

Fiscalité avantageuse :

  • Les PEA est exonéré d’impôt sur les plus-values : Les gains réalisés sur le PEA sont exonérés d’impôt sur le revenu après une période de détention de 5 ans. Uniquement les prélèvements sociaux seront dus (17,2 %). Cela permet de réinvestir les gains sans imposition immédiate, favorisant ainsi la capitalisation des revenus. C’est l’enveloppe fiscale la plus avantageuse.

 

  • La fiscalité allégée en cas de retrait anticipé : Avant 5 ans, les plus-values sont imposées au taux forfaitaire unique de 12,8 % (flat tax) plus les prélèvements sociaux.

 

Il s’agit du meilleur outil permettant de détenir des actions en direct grâce à la faible fiscalité. C’est un excellent outil pour détenir des actions à rendement.

Les inconvénients du PEA

  • Risque de marché à travers l’exposition aux fluctuations boursières : investir en actions implique une exposition aux fluctuations du marché boursier. La valeur des investissements peut varier, parfois de manière significative, en fonction des performances des entreprises et des conditions économiques générales. Cette volatilité peut être un inconvénient pour les épargnants cherchant une stabilité de leur épargne.
  • Limites de versement : le plafond de versement est limité à 150 000 € pour le PEA classique et 225 000 € en cumulé pour le PEA classique et le PEA-PME. Ce plafond peut être un frein pour les épargnants souhaitant investir des montants plus élevés dans ce type de plan. Ainsi, une fois le plafond atteint, il n’est plus possible de verser de nouvelles sommes sur le PEA. Il est donc important de bien planifier ses versements pour maximiser l’utilisation du plafond tout en diversifiant ses sources d’épargne.
  • Enfin, le PEA est très concentré. Vous être contraint d’investir dans des actions européennes mais il ne sera pas possible d’y intégrer du fonds euros, de l’obligation, du non-côté, des produits structurés ou d’autres actifs de diversification. De plus, la zone géographique est très limitée créant une surexposition à l’Europe.

Ainsi, le PEA est un outil intéressant pour les investisseurs souhaitant planifier leur retraite tout en profitant d’avantages fiscaux attractifs et d’une diversification de leurs investissements. Cependant, il est important de prendre en compte les risques liés aux fluctuations du marché boursier et les limites de versement. Cet outil sert souvent de diversification et doit être cohérent votre surface financière.

Et l’assurance-vie un outil d'épargne pour la retraite ?

L’assurance-vie est un produit d’épargne et de transmission de patrimoine largement utilisé en France. Bien qu’elle ne soit pas conçue spécifiquement comme un plan de retraite, elle offre de nombreux avantages qui en font un outil intéressant pour la préparation de la retraite en comparaison au PER et PEA.

Les avantages de l'assurance-vie

Nous connaissons l’intérêt de l’assurance-vie pour sa fiscalité très avantageuse qui porte sur :

  • Sur la transmission de patrimoine : En cas de décès, les sommes versées aux bénéficiaires désignés bénéficient d’une fiscalité avantageuse. Chaque bénéficiaire profite d’un abattement de 152 500 € sur les primes versées avant les 70 ans du souscripteur. Au-delà, un prélèvement forfaitaire de 20 % s’applique jusqu’à 852 500 €, puis 31,25 % au-delà. Ainsi, il s’agit d’une fiscalité successorale intéressante.
  • Sur les retraits : Les gains retirés d’un contrat d’assurance-vie sont soumis à une fiscalité réduite après 8 ans de détention. Seuls les intérêts sont taxés, et le souscripteur bénéficie d’un abattement annuel de 4 600 € (ou 9 200 € pour un couple). Les prélèvements sociaux de 17,2 % s’appliquent également.

Ainsi, cette enveloppe fiscale est parfaite pour placer les capitaux en optimisant la fiscalité.

Un autre intérêt de détenir une assurance-vie porte sur la souplesse de gestion :

Cela concerne la flexibilité des versements. Les versements sur un contrat d’assurance-vie peuvent être réguliers ou ponctuels, selon les possibilités et les besoins du souscripteur. Il n’y a pas de plafond de versement.

De plus, l’assurance-vie n’a pas de contrainte sur la détention des actifs. Ainsi, il est possible d’investir sur plusieurs zones géographiques et classes d’actifs contrairement au PEA. Cette liberté d’accès à une diversité de supports d’investissement permet de diversifier votre portefeuille et de ne pas concentrer le risque financier. Cela passe par des supports sans risque comme le fonds euros (garantis en capital) ou des structurés garantis à une multitude d’actifs dynamiques : capital risque. Retrouvez notre article complet sur l’univers d’investissement en assurance-vie.

Le troisième intérêt de l’assurance-vie est la liquidité :

L’assurance-vie offre une grande liquidité, permettant au souscripteur d’effectuer des rachats partiels ou totaux à tout moment. Cette flexibilité est un atout pour faire face à des besoins financiers imprévus ou pour compléter ses revenus à la retraite.

Finalement la notion de liquidité sera liée aux actifs logés à l’intérieur. L’ensemble des avantages sont également valables pour l’assurance-vie au Luxembourg.

Les inconvénients de l’assurance-vie

La compréhension des frais :

Le monde de l’assurance-vie est souvent complexe à analyser car chaque assureur ou la presse parle de manière différente. Par exemple, les classements parlent des meilleures assurances-vie en fonction de la rémunération du fonds euros sans analyser le reste. Ainsi, si vous avez un objectif long terme, le fonds euros ne sera pas la clé de l’allocation.

Il conviendra toutefois, d’analyser les frais divers : Les contrats d’assurance-vie peuvent comporter divers frais (frais d’entrée, de gestion, d’arbitrage, etc.) qui peuvent réduire la performance nette de l’investissement. Il est important de comparer les offres et de choisir des contrats avec des frais compétitifs.

Il est à noter que les contrats « en ligne » affichent des frais faibles mais il est important de noter l’existence de frais sur certains supports d’investissement ou encore des frais de mandat.

Gestion des investissements :

La diversité des supports d’investissement et la gestion des arbitrages peuvent être complexes pour les épargnants non avertis. Il est souvent recommandé de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine pour optimiser la gestion de son contrat.

Par conséquent, l’assurance-vie est un outil polyvalent et avantageux pour la préparation de la retraite, grâce à sa fiscalité favorable, sa souplesse de gestion et sa diversité de supports d’investissement. Cependant, il est essentiel de bien comprendre les frais associés et de gérer les investissements de manière judicieuse pour maximiser les avantages. En complément d’autres produits de retraite comme le PER, l’assurance-vie peut jouer un rôle clé dans une stratégie globale de constitution de capital pour la retraite.

Récapitulatif PER vs Assurance-vie vs PEA

Caractéristiques PER PEA Assurance-vie
Public concerné Tranche marginale d’imposition supérieure ou égale à 30% Tous Tous
Sortie Capital ou rente Capital Capital et possibilité de créer un système de rente
Avantages fiscaux A l’entrée Oui avec une fiscalité adoucie à la sortie Oui avec une fiscalité adoucie à la sortie
Transférabilité OUI OUI Limitée sauf au sein du même assureur
Frais de gestion Variable, à analyser Variable, à analyser Variable, à analyser
Flexibilité Haute Moyenne Haute

Par conséquent, le choix du plan d’épargne retraite dépend des objectifs financiers, de la situation professionnelle et des préférences en matière de sortie de capital. En comparant les caractéristiques, avantages et inconvénients de chaque dispositif, les utilisateurs peuvent mieux comprendre lequel correspond le mieux à leurs besoins pour une retraite sereine et optimisée. Généralement, chaque dispositif est complémentaire permettant de répondre à des objectifs précis. Ainsi, passez à l’action et sécurisez votre avenir.

FAQ

Le Plan Épargne Retraite (PER) est avantageux pour préparer sa retraite grâce à ses souplesses de sortie (capital ou rente), avantages fiscaux (déductions sur les versements), et transférabilité d’un employeur à un autre. Il offre aussi une diversité d’investissements. Cependant, il est nécessaire de faire une analyse des différents contrats pour comparer les frais. La liquidité peut également être un frein à cet investissement. Pour maximiser ses avantages, il est important de bien comparer les offres et de consulter un conseiller financier.

L’assurance-vie et le Plan Épargne Retraite (PER) diffèrent principalement par leurs objectifs et leurs avantages fiscaux. L’assurance-vie est un produit d’épargne flexible, utilisé pour divers objectifs financiers, offrant des avantages fiscaux sur les gains après 8 ans et permettant des retraits à tout moment. Le PER, en revanche, est spécifiquement conçu pour la retraite, avec des avantages fiscaux sur les versements, mais l’épargne est bloquée jusqu’à la retraite sauf cas exceptionnels. Le choix entre les deux dépend des objectifs d’épargne et des besoins de liquidité de l’investisseur.

Le PER (Plan Épargne Retraite) entre dans la succession sous certaines conditions. Les sommes versées avant 70 ans bénéficient d’une fiscalité avantageuse avec un abattement de 152 500 € par bénéficiaire. Les versements effectués après 70 ans sont soumis aux droits de succession après un abattement global de 30 500 €. Ainsi, le PER peut être un outil de transmission patrimoniale efficace, mais son intégration dans la succession dépend de l’âge lors des versements et de la législation en vigueur.

Picture of L'auteur : Fabrice Leduc

L'auteur : Fabrice Leduc

Le fondateur du Cabinet, Fabrice Leduc, appréhende le métier global des marchés financiers et de la Gestion Privée grâce à une vingtaine d’années d’expériences qui allient deux domaines clés :

1 - La rigueur et la compréhension des marchés financiers, acquise au sein de prestigieuses Inspections Générales d’établissements bancaires de rang mondial.

2 - La connaissance de la gestion de patrimoine, acquise en tant que gérant privé au sein d’un grand cabinet de Gestion Privée Parisien.

Nos derniers articles

Retrouvez toutes les actualités sur la finance, l’investissement et la gestion de patrimoine