les composants de l'audit patrimonial

L’audit patrimonial est une démarche stratégique essentielle pour évaluer, analyser et optimiser le patrimoine d’un individu ou d’une famille. Il s’agit d’un bilan complet de l’ensemble des actifs et des passifs, permettant de définir les objectifs financiers et personnels à court, moyen et long terme. Cela s’intègre à l’ingénierie patrimoniale.

Cet article explore les différentes dimensions de l’audit patrimonial et les éléments qu’il couvre. Vous souhaitez mettre en place des stratégies patrimoniales, vous êtes au bon endroit.

Définition et objectifs de l’audit patrimonial :

Le bilan patrimonial est une analyse complète et détaillée du patrimoine d’un individu ou d’une famille. Il s’agit d’un processus rigoureux visant à évaluer l’ensemble des biens et des dettes, ainsi que les flux de revenus et de dépenses, afin de fournir une vue d’ensemble précise de la situation patrimoniale.

Cette démarche est essentielle pour une gestion efficace et une planification stratégique à long terme.

Les objectifs de l’audit patrimonial :

Le principal objectif de l’audit patrimonial est de réaliser un inventaire exhaustif de votre patrimoine.

Cela implique :

Cette étape permet de comprendre la composition et la valeur nette du patrimoine, ainsi que la santé financière générale. Une fois l’état des lieux dressé, l’audit patrimonial permet d’avoir une vision claire de la situation financière actuelle.

Cela comprend :

L’audit patrimonial ne se limite pas à une simple photographie de la situation actuelle. Il vise également à proposer des actions concrètes pour optimiser la gestion et la transmission du patrimoine.

Les recommandations peuvent inclure :

Les objectifs spécifiques :

La consultation patrimoniale peut également être liée à des questions spécifiques. Par exemple :

  • La préservation et la valorisation des actifs : l’objectif d’un client peut être de maintenir et augmenter la valeur du patrimoine au fil du temps. Cela peut inclure par exemple, l’analyse de l’entretien et l’amélioration de biens immobiliers. L’analyse portera sur l’intérêt de réaliser des travaux de rénovation pour augmenter la valeur du bien. Cela peut également concerner la gestion active des portefeuilles d’investissement. Vous avez un portefeuille et vous souhaiter vous assurer que ces placements restent performants et alignés avec vos objectifs financiers.
  • La protection contre les risques financiers : protégez votre avenir,  cet aspect est crucial pour assurer sa pérennité. Cela peut passer par la souscription d’assurances : assurances vie, assurances décès, assurances invalidité pour protéger contre les aléas de la vie. Il s’agit également de réaliser une diversification des investissements afin d’éviter de concentrer les risques en diversifiant les actifs.

En conclusion, l’audit patrimonial est une démarche indispensable pour comprendre, optimiser et protéger le patrimoine. Il permet de prendre des décisions stratégiques éclairées pour atteindre ses objectifs financiers et personnels.

Les étapes de l’audit patrimonial

La collecte des informations

Voici un détail des principaux types de documents et informations à recueillir :

  • Les documents fiscaux : Ils fournissent une vue d’ensemble des obligations fiscales et de la situation fiscale actuelle du propriétaire du patrimoine. Ils incluent les déclarations d’impôt sur le revenu, les avis d’imposition, les déclarations de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), les documents relatifs aux taxes locales.
  • Les relevés de comptes bancaires : Les relevés sont essentiels pour comprendre les flux de trésorerie, les habitudes de dépenses et les sources de revenus. Les types de comptes incluent les comptes courants, les comptes d’épargne, les comptes à terme.
  • Les contrats d’assurances : Ces contrats sont indispensables pour évaluer la couverture contre les risques et les protections financières en place. Ils comprennent les contrats d’assurances vie, les assurances habitation, les assurances auto, les assurances santé et prévoyance et les assurances décès et invalidité. L’objectif est de connaître les montants assurés et conditions de versement en cas de décès ou d’incapacité.
  • Les actes de propriété : Ils sont essentiels pour évaluer les biens immobiliers possédés. Ils fournissent des informations légales et financières importantes telles que les titres de propriété, les baux locatifs, les évaluations immobilières et les hypothèques et prêts immobiliers.
  • Les portefeuilles d’investissement : Ils montrent comment le capital est alloué et permettent d’évaluer la performance des placements. Ils incluent les actions et obligations. Il est nécessaire de collecter les informations sur les titres détenus, les valeurs actuelles, les rendements, et les risques associés. Cela concerne les fonds communs de placement, les plans d’épargne retraite, les comptes titres, PEAPrivate Equity, produits structurés et la forêt.

La collecte minutieuse de ces informations permet d’établir un état des lieux précis du patrimoine. Cette étape est fondamentale, car elle constitue la base sur laquelle reposent toutes les analyses ultérieures et les recommandations stratégiques.

En disposant de données complètes et exactes, l’auditeur patrimonial peut identifier les opportunités d’optimisation et les éventuels risques, et proposer des solutions adaptées aux objectifs et aux besoins du propriétaire du patrimoine.

L’évaluation des actifs et passifs

L’évaluation des actifs et des passifs est une étape cruciale de l’audit patrimonial. Elle consiste à dresser un inventaire détaillé et précis des biens possédés (actifs) et des obligations financières (passifs) afin de déterminer la valeur nette du patrimoine. Cette démarche permet de comprendre la structure financière globale et d’identifier les opportunités et les risques associés.

Les actifs :

  • Les actifs immobiliers : Les biens immobiliers constituent souvent une part significative du patrimoine en France. Leur évaluation inclut les résidences principales et secondaires, les biens locatifs et les terrains.
  • Les placements financiers : Ils nécessitent une évaluation précise de leur performance et de leur valeur actuelle. Ils comprennent : les portefeuilles actions et obligations, les investissements en non côté, GFI et cryptomonnaie, les FCP et sicav, les assurance-vie et PER.
  • Les objets de valeur : Ils incluent les biens tangibles de grande valeur qui nécessitent souvent une évaluation spécialisée. Il s’agit des bijoux et œuvres d’art, les collections et les véhicules de collection.

Les passifs comprennent les dettes et emprunts, les engagements financiers.

L’évaluation des actifs et des passifs est une étape essentielle pour obtenir une image complète et précise du patrimoine. Cette démarche permet non seulement de connaître la valeur nette actuelle, mais aussi de repérer les points faibles et les opportunités d’optimisation.

En comprenant en détail les composants de leur patrimoine, les individus peuvent prendre des décisions financières éclairées et alignées avec leurs objectifs de long terme.

Analyse de la situation financière

Cette étape vise à examiner en détail les aspects financiers de la vie d’un individu ou d’une famille pour identifier les forces et les faiblesses de la gestion actuelle du patrimoine.

Cette analyse se concentre sur quatre principaux domaines :

  • Les flux de revenus et de dépenses : il s’agit des salaires et revenus professionnels, des revenus locatifs, des revenus de placements financiers, des revenus exceptionnels.
  • Les dépenses : les dépenses courantes, fixes, occasionnelles et les impôts et taxes.
  • La rentabilité des investissements : les principaux indicateurs incluent : le rendement des actions, des obligations, des FCP et autres produits financiers.
  • La structure de la dette 

Identification des objectifs patrimoniaux

Les objectifs patrimoniaux peuvent varier selon les individus : préparer la retraite, financer les études des enfants, acheter une résidence secondaire, optimiser la transmission du patrimoine, etc. Ces objectifs doivent être définis clairement pour orienter les recommandations.

Élaboration des recommandations

En fonction des informations recueillies et des objectifs définis, des recommandations sont formulées pour améliorer la gestion du patrimoine. Cela peut inclure des conseils en matière d’investissement, des stratégies fiscales, des plans de succession, etc.

Voici quelques exemples qui peuvent être formulées :

  • Sur une recommandation en conseils en matière d’investissement : vos actifs peuvent être trop concentrés sur un actif en particulier. La recommandation sera alors de répartir vos investissements entre différentes classes d’actifs (actions, obligations, immobilier, liquidités) pour réduire le risque global. La diversification devra également avoir lieu sur le plan géographique.
  • Sur une recommandation de protection du patrimoine : Si votre objectif est de vous protéger entre époux et vos enfants, les recommandations passeront par les assurances-vie et des contrats de prévoyance pour protéger le patrimoine et garantir un capital aux bénéficiaires en cas de décès ou d’incapacité mais également les assurances multirisques et également le calcul d’un fonds d’urgence afin de répondre à un besoin de liquidité à court terme.

En conclusion, un audit patrimonial est une démarche indispensable pour quiconque souhaite optimiser la gestion et la transmission de son patrimoine. L’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant est recommandée. En fournissant une vue d’ensemble détaillée et en formulant des recommandations adaptées, l’audit patrimonial permet de prendre des décisions éclairées pour atteindre ses objectifs financiers et personnels.

Que ce soit pour protéger ses actifs, planifier sa succession ou optimiser sa fiscalité, l’audit patrimonial constitue un outil précieux pour gérer efficacement son patrimoine.

FAQ

La stratégie patrimoniale est un plan d’action visant à gérer, optimiser et transmettre le patrimoine d’un individu ou d’une famille. Elle inclut la diversification des investissements, l’optimisation fiscale, la planification successorale, et la protection contre les risques financiers. Cette stratégie est personnalisée en fonction des objectifs financiers et personnels pour maximiser la valeur et la sécurité du patrimoine sur le long terme. L’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine est généralement recommandée.

Les objectifs patrimoniaux incluent des objectifs comme la préparation à la retraite en assurant des revenus suffisants, financer les études des enfants en épargnant pour couvrir les frais de scolarité, acheter une résidence secondaire en planifiant financièrement pour acquérir une propriété supplémentaire, et optimiser la transmission du patrimoine en minimisant les droits de succession et en structurant la transmission avec des donations et testaments.

Les limites de l’approche patrimoniale incluent sa dépendance à des informations précises et complètes, qui peuvent être difficiles à obtenir ou à actualiser. Elle peut aussi être coûteuse et complexe, nécessitant des experts en gestion financière, juridique et fiscale. Enfin, elle peut manquer de flexibilité face aux changements de circonstances personnelles ou économiques.

Picture of L'auteur : Fabrice Leduc

L'auteur : Fabrice Leduc

Le fondateur du Cabinet, Fabrice Leduc, appréhende le métier global des marchés financiers et de la Gestion Privée grâce à une vingtaine d’années d’expériences qui allient deux domaines clés :

1 - La rigueur et la compréhension des marchés financiers, acquise au sein de prestigieuses Inspections Générales d’établissements bancaires de rang mondial.

2 - La connaissance de la gestion de patrimoine, acquise en tant que gérant privé au sein d’un grand cabinet de Gestion Privée Parisien.

Nos derniers articles

Retrouvez toutes les actualités sur la finance, l’investissement et la gestion de patrimoine